TQSM, 8ième jour de course : Partouche toujours 13ième à moins de 1500 milles de l’arrivée

Après une semaine de course, et à bientôt à mi-parcours, Partouche ne bouge pas de sa 13ième position, évoluant dans un peloton assez homogène d’une dizaine de coureurs. Les hommes du bateau au jeu de carte ont tiré ces dernières heures un long bord vers le nord ouest, les replaçant ainsi au nord de la flotte, aux côtés de leurs amis de Groupe Picoty.

A l’avant, une cassure s’est produite entre les deux leaders, Campagne de France du très expérimenté Halvard Mabire et Eole génération Suez du jeune Sébastien Rogue, et le reste de la flotte. Ces deux bateaux comptent plus de 150 milles d’avance sur le peloton dans lequel progresse Partouche. Seuls Mare.de et Geodis ont résussi à limiter la casse.

Nous vous laissons déguster le traditionnel « En direct de Partouche », adressé depuis le bord par Pierre-Yves Lautrou.

 

A bord de Partouche, par 48 16 N et 37 48 W, 8h00 TU – « L’anatomie du gris »

« Le jour se lève à bord de Partouche et, depuis que nous avons touché le vent de nord tant attendu, miracle, nous avons aussi changé de gris. Parce que, sur la Québec-Saint-Malo, vous venez prendre un cours de gris. Le gris bouché, le gris quasi noir, le gris pluvieux, le gris aérien, le gris qui laisse planer l’espoir d’un peu de soleil, le gris désespérant, accompagné de bruine, le gris définitif, le gris breton, qui vous rappelle la maison. Bref, comme dit Christophe, c’est « l’Atlantique nord, quoi ! » Et, ce matin, c’est Byzance, on entrevoit distinctement des grands morceaux de ciel bleu derrière nos copains nuages… Rassurez-vous, cela ne devrait pas durer.

A part ça, nous avons entamé cette nuit, comme la majorité de la flotte, le long bord de travers, dans du vent de nord, qui doit nous amener pas loin de l’entrée de la Manche. Pour l’instant une vingtaine de noeuds, mais c’est déjà sport à l’intérieur où il faut bien s’accrocher. Cela devrait se renforcer, mais le bateau a été bien vérifié hier soir et nous sommes prêts, même si cela s’annonce un chouia monotone.

 Bord à bord avec Picoty, notre compagnon de jeu préféré, on est bien contents d’avoir empanné tôt hier matin et d’être revenus dans le jeu avec le reste du peloton. Même si le numéro des mecs de devant est impressionnant.

A bientôt

 L’équipage de Partouche »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s